L’anomalie – Hervé Le Tellier

Le prix Goncourt qui récompense l’ouvrage d’un auteur d’expression française a été décerné pour la première fois en 1903. Cette année, il récompense le livre d’Hervé Le Tellier, L’anomalie, publié chez Gallimard. Mais l’auteur n’en n’est pas à son coup d’essai puisque depuis 1991 sont sortis près d’une trentaine de ses textes et pièces de théâtre. Il est également président de l’OuLiPo, l’Ouvroir de Littérature Potentielle depuis 1992, une association d’amoureux du langage maniant les mots et l’esprit pour mettre en exergue tout le potentiel de la langue française.

Parmi cette sélection, j’avais également repéré Les roses fauves de Carole Martinez et Chavirer de Lola Lafon, deux titres malheureusement écarté lors de la deuxième sélection resserrée. Qu’à cela ne tienne, ils sont malgré tout dans ma wishlist !

Et vous, des envies ?

Quatrième de couverture :

«Il est une chose admirable qui surpasse toujours la connaissance, l’intelligence, et même le génie, c’est l’incompréhension.»

En juin 2021, un événement insensé bouleverse les vies de centaines d’hommes et de femmes, tous passagers d’un vol Paris-New York. Parmi eux : Blake, père de famille respectable et néanmoins tueur à gages ; Slimboy, pop star nigériane, las de vivre dans le mensonge ; Joanna, redoutable avocate rattrapée par ses failles ; ou encore Victor Miesel, écrivain confidentiel soudain devenu culte. Tous croyaient avoir une vie secrète. Nul n’imaginait à quel point c’était vrai.

Roman virtuose où la logique rencontre le magique, L’anomalie explore cette part de nous-mêmes qui nous échappe.